29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

6e congrès du FFS: en finir avec l’imbroglio de la direction

Reporté à plusieurs reprises depuis 2018, le 6e congrès du front des forces socialistes (FFS) s'est ouvert, ce vendredi, au niveau de la mutuelle des matériaux de construction de Zéralda, à l'ouest d'Alger. Ce rendez-vous statutaire est le deuxième depuis le retrait en 2012 du fondateur et président historique du parti, feu Hocine Aït Ahmed.
© DR | Hakim Belahcel, membre de l'instance présidentielle à l'ouverture des assises du 6e congrès du FFS

Un retrait qui a plongé le FFS dans un véritable imbroglio au niveau de la direction, d’autant que le choix de mettre en place un présidium s’est avéré problématique pour cette formation qui a sombré depuis dans des crises à répétition.

La plus grave était celle de 2019 qui paralysé carrément l’appareil du parti, et dont les séquelles sont présentes au niveau de la direction, comme dans les structures locales. Les assises qui s’ouvrent aujourd’hui ont, à cet effet, l’objectif de mettre un terme à cette imbroglio avec l’enterrement de la structure dite « instance présidentielle ». Quel modèle sera-t-il adopté ? Wait and see. En tout, la tenue de ce rendez-vous est un soulagement pour le porte-parole de l’Instance présidentielle du FFS, Hakim Belahcel. « Nous y sommes ! Et les expressions peuvent paraître dérisoires pour exprimer la profondeur de notre joie. Enfin, nous avons réussi le défi, d’organiser les assises de notre 6 éme congrès national ordinaire », lance-t-il à l’ouverture de cette rencontre.

Et d’ajouter: « Aujourd’hui, au terme de ces travaux, le Front des Forces Socialistes s’engage dans une nouvelle étape et une nouvelle dynamique qui lui permettront de renforcer son combat démocratique pour l’avènement de la Deuxième République ».

Hakim Belahcel rappelle, dans la foulée, que « l’instance présidentielle du parti élue à l’occasion du dernier congrès national extraordinaire organisé en Juillet 2020, quant à elle, s’est investie avec conviction et détermination, pour corriger les dysfonctionnements, redonner confiance à nos militants et unifier nos rangs ».

« Vous conviendrez chers camarades et amis, que la complexité de cette lourde mission nécessite beaucoup de patience et de don de soi , comme elle requiert énormément de pédagogie et de sincérité », note-t-il, en s’adressant au congressistes.

Ce faisant, Hakim Belahcel réaffirme, comme pour démentir tout changement de la ligne du parti, » que son instance a œuvré sans compromettre la crédibilité et la notoriété du FFS et sans céder un seul iota, de la souveraineté nationale et de l’unité du peuple algérien, il a intégré le combat de notre parti, pour une Algérie libre et démocratique dans le sillon creusé par le mouvement national à travers l’appel du premier Novembre et la plateforme de la Soummam ».

« C’est à ce niveau-là d’exigences, que l’instance présidentielle a fait de son engagement et de sa disponibilité individuelle et collégiale, une résonance naturelle, fidèle en cela, au serment prononcé lors du dernier congrès national extraordinaire », lance-t-il encore.

Ce faisant, dit-il, « désormais, nous devons poursuivre le travail de maillage organisationnel capable de répondre aux nouvelles mutations géographiques, sociales, générationnelles et culturelles du peuple algérien » . « Car le FFS est un parti à vocation national et populaire qui veille constamment à moderniser ses méthodes et ses mécanismes de recrutement à l’échelle nationale et de renforcement de son ancrage dans ses fiefs traditionnels », soutient-il.

Au plan politique, estime-t-il, le FFS « a réussi tous, à travers son discours franc et responsable à affirmer notre autonomie par rapport à la feuille de route du pouvoir, et aux stratégies extrémistes ». « C’est à la lumière de ce sentiment profond d’appartenir à un parti politique responsable et patriote , que nous avions imprimé nos décisions politiques, notamment en faveur du dialogue national, mais aussi en optant pour la participation aux dernières élections locales », rappelle-t-il.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ