Économie: les recommandations du FMI à l’Algérie 

Le Procureur de la République près le pôle pénal national financier et économique du tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a requis, lundi, une peine de 20 ans de prison ferme à l'encontre de l'ancien ministre de l'Energie et des mines, Chakib Khelil et de 12 ans de prison ferme à l'encontre de l'ancien ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, avec confirmation du mandat d'arrêt international émis à leur encontre, pour les chefs d'inculpation retenus également contre plusieurs anciens responsables, notamment d'anciens PDG au groupe Sonatrach, pour corruption, dilapidation de deniers publics lors de passation de marchés avec des entreprises étrangères.

3 février 2023

Merad: La mouture finale du SNAT actualisé, fin...

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Brahim Merad, a annoncé jeudi à...