De lourdes peines de prison requises contre Ouyahia, Sellal et Bedoui

Emmanuel Macron a reconnu mardi, «au nom de la France», que l’avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel a été «torturé et assassiné» par l’armée française pendant la guerre d’Algérie en 1957, a annoncé l’Élysée, un meurtre à l’époque maquillé en suicide. Cette reconnaissance, que le chef de l’État a lui-même annoncée aux petits-enfants d’Ali Boumendjel […]

28 novembre 2022

Tizi-Ouzou: Belaid Abrika condamné à la prison...

Le verdict est tombé dans l’affaire Belaid Abrika, ancien coordinateur du Mouvement des Arouch (2001) en...