AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Abou Abdessalam tire sa révérence à l’âge de 76 ans

Le monde religieux en Algérie et dans le Maghreb perd l’une de ses grandes figures. Cheikh Abou Abdessalam est décédé à Sétif, mardi 11 octobre, à l’âge de 76 ans, a annoncé le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

«Le cheikh Djaafar Oulfaki, connu par son nom Abou Abdessalam, membre de la Commission ministérielle des fetwas, est décédé», indique le même département dans un communiqué.

Né en décembre 1946 à Tamoqra dans la région d’Akbou (Bejaia) en Kabylie, s’est imposé ces dernières années comme l’une des figures du prêche en Algérie. Il est sollicité sur de nombreux plateaux télé et de la radio.

L’Imam était un haut cadre du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, où il avait occupé plusieurs postes de responsabilité, avant de prendre sa retraite et se consacrer aux émissions religieuses dans différents médias.

Très connu à travers ses grosses lunettes et sa barbe blanche d’un sage, Abou Abdessalam dispensais ses prêches d’une voix douce qui apaisait les esprits. Il incarnait parfaitement l’orthodoxie malékite.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ