AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Algérie-France: la concrétisation de la Déclaration d’Alger au menu de la visite de la première ministre française

La première ministre française, Elisabeth Borne, se rendra, samedi prochain à Alger, à la tête d'une forte délégation composée de 16 ministres et de chefs d'entreprises. Annoncée, fin septembre dernier, cette visite intervient un peu plus d'un mois après celle effectuée, fin août dernier à Alger, par le président Emmanuel Macron. Et l'arrivée de la première responsable du gouvernement français a pour but de mettre en pratique justement la déclaration d'Alger, signée par les deux présidents, Tebboune et Macron.
© DR | Abdelmadjid Tebboune et son homologue Emmanuel Macron

En effet, les modalités de mise en œuvre des six points contenus dans ce document seront définies d’abord, selon nos sources, dans le cadre du 5e comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) qui se tiendra samedi soir, soit quelques heures après l’arrivée de la délégation conduite par Elisabeth Borne, qui aura auparavant un entretien avec le premier ministre Aimene Benabderrahmane.

« Concrètement, le CIHN sera ouvert par les deux Premiers ministres pour des propos liminaires et ensuite, chaque binôme ministériel, algérien et français s’exprime sur ses priorités et sa feuille de route pour les prochains mois. La séance du CIHN est suivie d’une cérémonie de signature d’accords, puis d’une déclaration conjointe à la presse et enfin d’un dîner officiel », détaillent les mêmes sources.

La journée de dimanche, apprend-on, sera marquée par la tenue du Forum d’affaires algéro-françaises, avec la participation des deux premiers ministres. « C’est un forum qui est organisé par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie et par Business France pour la partie française. Donc ça, c’est le volet économique de la visite. Ça permettra à la Première ministre de rencontrer des représentants du monde des affaires. Elle se rendra ensuite au lycée français international Alexandre Dumas et échanger  avec les professeurs et les élèves. Elle aura un échange informel avec la presse dans la foulée. Elle se rendra ensuite à la Résidence de France où est organisée une rencontre avec la Communauté française d’Algérie et la société civile algérienne », soulignent toujours nos sources, précisant que ces rencontres permettront à Élisabeth Borne de rencontrer des personnalités françaises et algériennes impliquées sur chacun des 6 axes de la Déclaration d’Alger.

Rencontre avec le chef de l’Etat

La première ministre française qui regagnera Paris, dimanche après-midi, devra être reçu en audience par le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, qui a défini avec Emmanuel Macron les 6 axes du « partenariat renouvelé » entre l’Algérie et la France. Des axes portant notamment sur le dialogue politique à travers le CIHN et des rencontres bilatérales denses, à échéances régulières.

« Le deuxième axe de la Déclaration d’Alger, c’est le volet histoire, histoire et mémoire, tandis que le 3e concerne le volet humain et la question des visas. Le partenariat économique et la transition énergétique figure à la quatrième position, alors le 5e axe concerne la coopération éducative, scientifique, culturelle et sportive. La question de la jeunesse est le sixième axe sur lequel les deux pays veulent travailler », indiquent également nos sources.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ