Bannière web 1000x250
PUBLICITÉ
Bannière web 300x250
PUBLICITÉ

Algérie-France : première réunion de la commission mixte d’historiens  

La commission mixte d'historiens algériens et français, décidée par les présidents, algérien, Abdelmadjid Tebboune, et français, Emmanuel Macron, à l'occasion de la visite de ce dernier en Algérie, en août 2022, a tenu, aujourd'hui, sa première réunion, selon un communiqué de la présidence française.
© DR | Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait reçu le 30 novembre 2022, les cinq historiens algériens désignés dans la Commission mixte

La commission mixte d’historiens, algériens et français, dont la constitution a été décidée au mois d’août de l’année dernière, par les présidents, algérien, Abdelmadjid Tebboune, et français, Emmanuel Macron, à l’occasion de la visite de ce dernier en Algérie, vient d’entamer son travail.

Selon un communiqué de la présidence française, « cette commission a tenu sa première réunion ce jour, mercredi 19 avril ». Les dix historiens membres, cinq algériens et cinq français, devront se pencher sur les archives de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Il est question, selon les termes du communiqué de l’Elysée, de « travailler sur l’histoire de l’Algérie contemporaine, pour mieux se comprendre et réconcilier les mémoires blessées ».

« Cette commission indépendante travaillera d’abord sur les origines de la colonisation française en Algérie, au XIXe siècle, en dressant un inventaire des archives déposées en France et en Algérie, et qui traitent particulièrement de la conquête coloniale. D’autres sujets seront ensuite abordés à sa diligence, concernant la période du XXe siècle, en particulier la séquence de la guerre et de la décolonisation », indique la même source.

La Commission « pourra solliciter les avis et les observations d’autres historiens dont les travaux et expertises sont reconnus en la matière », ajoute-t-on encore.

L’Elysée a rappelé que les cinq historiens français sont Benjamin Stora, Professeur des universités, Florence Hudowitz, conservatrice au MUCEM, Jacques Frémeaux, Professeur des universités, Jean-Jacques Jordi et Tramor Quemeneur, historiens et enseignants universitaires. Ces historiens avaient été nommés au mois de janvier dernier.

Auparavant, fin novembre plus précisément, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait désigné Mohamed El Korso, Idir Hachi, Abdelaziz Fillali, Mohamed Lahcen Zighidi et Djamel Yahiaoui, pour faire partie de cette commission. Mohamed Lahcen Zighidi, côté algérien et Benjamin Stora, côté français, co-président cette commission.

 

 

AD-300-X-250