AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

ALZINC: la production relancée avant la fin de l’année

À l’arrêt depuis décembre 2016, à cause de l’accumulation des dettes, la société algérienne de zinc reprendra son activité de production, avant la fin de l’année en cours, a révélé mercredi Ahmed Zeghdar, ministre de l’Industrie.
© DR | La production relancée avant la fin de l’année

Lors de sa visite de travail dans la wilaya de Tlemcen, le ministre a effectué un déplacement au niveau des installations de l’entreprise ALZINC, «dont la production a été suspendue depuis 2017 en raison de l’accumulation de dettes et de l’impossibilité d’acquérir les matières premières nécessaires à la production et au règlement des salaires de ses ouvriers», précise le ministère sur sa page facebook.

Entrée en production en 1974, ALZINC est spécialisée «dans l’électrolyse du zinc, la production de ses divers alliages, de l’acide sulfurique, du cuivre cathodique et autres sous-produits issus du traitement du minerai de zinc».

Dans ce domaine, elle «est la seule en Algérie et la deuxième en Afrique à disposer d’installations, d’une chaine de production et d’une main-d’œuvre qualifiée, lui permettant de relancer son activité, retrouver sa capacité de production et sa place sur le marché local et étranger », a mentionné le ministre.

Avant d’ajouter qu’ALZINC «a été classée parmi les entreprises dont l’activité sera relancée avant la fin de l’année», dans le cadre du programme de relance touchant à 51 entreprises publiques à l’arrêt». Ce programme a été dévoilé par le gouvernement en décembre 2021, rappelle-t-on.

Ahmed Zeghdar a souligné «l’importance et le rôle» de cette entreprise dans l’économie nationale, notamment « pour réduire la facture d’importation de certains produits utilisés dans différentes filiales industrielles».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ