AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Après l’interdiction de son université d’été: le RCD saisit la justice

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), décide de se battre par la voie légale pour arracher le droit d’organiser son université d’été à Azeffoun, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, après l’interdiction que lui ont signifiée les autorités.
© DR | Le président du RCD, Atmane Mazouz, en compagnie de cadres du parti, ce lundi 12 octobre devant le Tribunal de Tizi-Ouzou

Une action judiciaire a été déposée ce lundi 17 octobre par le parti, devant le tribunal administratif de la même wilaya, indique le RCD dans un communiqué.

L’action judiciaire dans le fond et «en référé», explique le parti, vise «l’annulation et l’arrêt d’exécution de la décision de rejet de la demande d’autorisation de la tenue de l’université d’été du RCD».

Pour assister symboliquement à «l’engagement de l’action judiciaire», le président du parti Atmane Mazouz a été présent, ce matin, à Tizi-Ouzou, en compagnie du responsable du Bureau régional et de secrétaires nationaux. Et c’est maitre Yamina Allili, secrétaire national chargée aux affaires juridiques et au patrimoine, qui a procédé au nom du RCD au dépôt de la requête.

L’université d’été du RCD dont la tenue a été fixée aux 20, 21 et 22 octobre, a pour rappel, été interdite par les autorités de la wilaya de Tizi-Ouzou. Un premier «refus» lui avait été déjà signifié pour les dates du 13, 14 et 15 octobre, justifié par l’administration «par la tenue des élection partielles» dans la wilaya.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ