29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Après plusieurs années d’absence: la course des chameaux est de retour à Tamanrasset

C’est partie ! La première édition de la course des chameaux a été officiellement lancée à Tamanrasset. Loin du vacarme de la ville et des klaxons stridents des automobilistes, le rendez-vous a été fixé, ce vendredi 23 décembre, à Iguenda, une localité située à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la commune de Tamanrasset, où a été donné le coup de starter à cette course.
© INTERLIGNES | Course des chameaux à Tamanrasset

La compétition  a vu la participation de plus de 45 chameliers issus de 11 wilayas du Sud et du grand sud, en l’occurrence  Ouargla, Touggourt, Ghardaia, El menéa, In Salah, Timimoun, Adrar, Tamanrasset, In Guezzam, Djanet et Illizi.

Organisée à l’initiative du Club de l’Ahaggar pour la course des chameaux, la manifestation a été une occasion pour mettre l’accent sur la renaissance de ce sport historique dont les racines sont très ancrées dans l’ancienne culture de cette région millénaire. Selon le représentant du club, Moulay Abdellah El Kaïm, cette première édition a été organisée en prévision de la foire internationale de l’Assihar afin de marquer cet événement économique et touristique par le retour de la fameuse course des chameaux que l’on croyait révolue.

« L’opportunité se présente ainsi pour réaffirmer  l’attachement de la population locale à son  patrimoine et sa culture, mais aussi pour redonner vie à ce sport qui constitue une véritable passion pour nos chameliers » nous a confié Moulay Abdellah. A son tour, le président dudit club, Mohammed Daoui s’est focalisé sur les prix accordés aux deux premiers lauréats de cette compétition. Ainsi, le premier prix consiste en la clé d’or qui représente le symbole de l’Ahaggar et une somme de 150000 Da. Une somme de 100000 Da sera également accordée au lauréat de la seconde place en guise d’encouragement. Toutefois, « le vrai challenge est de décrocher la clé de l’Ahaggar » insiste notre interlocuteur.

© INTERLIGNES | la Course des chameaux de retour à Tamanrasset

Pour le représentant du haut conseil de la jeunesse, Abdelbaki Abouda, cette manifestation revêt une importance particulière pour la région qui veille viscéralement à perpétuer cette tradition en voie de disparition. Trois courses sont ainsi retenues au programme de cette manifestation. La première course se déroulera sur une distance de 10 km, la seconde sur 14 km et la troisième se déroulera sur une piste sous forme de circuit en guise d’exhibition en marge des festivités de l’Assihar, avec pour objectif de marquer cette édition par le retour de ce sport après plusieurs années d’absence.

A ce propos le représentant de la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tamanrasset, Abdelkader Aboublal a, pour sa part, félicité les organisateurs en émettant le souhait d’abriter des compétitions internationales dans cette discipline qui constitue visiblement la principale attraction de la population locale eu égard à la foule drainée par la course et au nombre d’automobilistes qui ont accompagné les coureurs du point de départ jusqu’au point d’arrivée .

Ben Mansour Mohamed, éleveur et entraineur de chameaux à Ouargla, a, quant à lui, fait appel aux autorités compétentes pour contribuer à la sauvegarde de cette discipline qui a résisté des années durant aux aléas du temps. Il a surtout invité les responsables à leur faciliter les procédures de déplacements pour pouvoir participer aux différentes compétitions nationales et internationales. Comme il s’en est remis aux autorités compétentes, en les appelant à dégager, à l’instar des autres disciplines sportives, un budget spécifique pour prendre en charge les compétiteurs ayant déjà honoré l’Algérie sous d’autres cieux.

 

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ