29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Arrestation d’El-Kadi Ihsane : le PT appelle à sa libération et exprime sa « grande inquiétude »

Les réactions d’indignation suite à l’arrestation du journaliste El Kadi Ihsane et la mise sous scellée des locaux de l’agence Interface Médias qui édite les sites Radio M et Maghreb Emergent continuent se poursuivent. Parallèlement à une pétition appelant à sa libération lancée, lundi dernier et qui a été signée par près de 500 personnes en 24heures, des partis et des organisations se joignent à la campagne de mobilisation pour exiger la cessation de cet harcèlement.
© DR | El Kadi Ihsane, directeur des sites Maghreb Emergent et RadioM

C’est le cas du parti des travailleurs (PT) qui exprime, dans un communiqué rendu public aujourd’hui, « sa stupéfaction » et sa « grande inquiétude » suite à cette nouvelle dérive. «Qu’est ce qui pourrait justifier de tels procédés, la célérité et le caractère d’urgence d’une telle démarche ? », s’interroge le parti de Louisa Hanoune.

Selon le parti, cette affaire «se passe au moment où la libération de dizaines de militants politiques, de journalistes, d’activistes… a commencé à susciter l’espoir de voir le processus de détente en cours s’accélérer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de détenus politiques et d’opinion et que soit rétablie la liberté de presse ».

Toujours dans son document, le Parti des travailleurs affirme qu’il ne peut pas « s’accommoder d’une nouvelle régression, qui par-delà les souffrances qu’elle fait subir à des familles algériennes, s’oppose à l’aspiration profonde du peuple au rétablissement des conditions normales de l’exercice des libertés démocratiques ».

Selon la même source, « par-delà la ligne éditoriale de Radio M et Maghreb Emergent, la mise sous scellés de ce média et l’arrestation de son directeur constituent un pas qualitatif gravissime dans la voie de la remise en cause des acquis démocratiques, dont les libertés d’expression et de presse, de leur criminalisation ».

« Il s’agit-là d’un dérapage qui sera vite corrigé », lance la même source, appelant à la «libération du journaliste El-Kadi Ihsane et à la levée des scellés sur les locaux de Radio M et Maghreb Emergent ».

« Les bouleversements en cours à l’échelle mondiale et leurs répercussions sur l’existence et l’intégrité des nations et des peuples dictent le renforcement des ressorts de la nation par le respect et la satisfaction des aspirations populaires à la démocratie avec son contenu politique et social. C’est une question de sauvegarde nationale », souligne le PT.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ