AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Bloqué depuis 4 ans: le film «Benmhidi» prochainement projeté

Bloqué depuis quatre longues années, le film «Benmhidi» qui retrace le parcours de Larbi Ben Mhidi (1923-1957), un des chefs historiques les plus emblématiques de la Glorieuse révolution algérienne, sera probablement projeté dans les prochaines semaines. Le réalisateur du film, Bachir Derrais, se montre en tout cas, optimiste.

En effet, le contact a été renoué entre le ministère des Moudjahidine, celui de la Culture  avec le réalisateur, histoire d’aplanir tous les points de discorde à l’origine de ce blocage. Bachir Derrais qui a toujours refusé de changer la moindre scène (relatant un fait historique avéré) de son film, a résisté pendant 4 ans, pour qu’enfin les autorités décident de relancer les discussions.

C’est la ministre de la Culture, Soraya Mouloudji, qui a reçu Derrais, affirme ce dernier dans une publication sur sa page facebook. «Il y’a une intention de débloquer ce film, le contact est renoué après 4 ans de rupture totale avec les moudjahidine», écrit-il ajoutant avoir «été accueilli avec respect et plus par les coproducteurs ainsi que par Soraya Mouloudji, ministre de la Culture qui (lui a) consacré plus de 4h de son temps».

Toutefois, Bachir Derrais reste prudent et ne veut pas anticiper sur une quelconque annonce de date de projection du film. «Rien n’est encore officiel », admet-il, promettant à son public de l’informer en temps et en heure «le jour où le feu vert sera officialisé par écrit».

Pour l’instant, des détails restent «à régler» notamment sur «des dates et deux petites choses techniques», explique le réalisateur qui réaffirme, une fois de plus qu’il ne fera «aucune concession qui peut porter atteinte ou modifier le contenu du film».

Mais, il est fort probable que les premières projections aient lieu «en janvier 2023», qui coïncide avec le centenaire de la naissance de Larbi Ben Mhidi (1923), selon Derrais, cité par Sky news arabia.

Coté officiel, les dernières déclarations remontent à mars 2022, lorsque le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebigua, avait annoncé une projection «durant l’année en cours».

«La commission mixte des ministères des Moudjahidine et des Ayants-droit et de la Culture et des Arts a terminé l’étude relative aux réserves émises sur ce film», avait déclaré le ministre, depuis Oum El Bouaghi, à l’occasion de la commémoration du 65ème anniversaire de la mort du chahid Larbi BenM’hidi.

Près d’une cinquantaine de réserves, avaient été émises, rappelle-t-on, par le Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national (Cnermn), dépendant du ministère des Moudjahine qui a contribué au financement de l’œuvre à hauteur de 29%.

Le budget de ce biopic tournée entre l’Algérie et la Tunisie a atteint 3 millions d’euros. Le rôle principal du personnage de Larbi Ben M’hidi assassiné par l’armée française en 1957, est incarné par l’acteur Khaled Benaissa.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ