AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

COP 27 à Charm el Cheikh: Tebboune s’envole pour l’Égypte

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune s'est envolé ce dimanche en Égypte pour prendre part à la conférence COP 27 qui se déroule du 6 au 18 novembre, à Charm el-Cheikh, au bord de la mer Rouge, au sud de la péninsule du Sinaï, indique la présidence dans un communiqué.

« Sur invitation de son frère, M. Abdelfattah Al Sissi, président de la République arabe d’Égypte, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, s’est dirigé aujourd’hui en Égypte, pour participer les 07 et 08 novembre courant au sommet des chefs d’état et de gouvernements, de la 27e session des parties de la Convention de Nations Unies sur les changements climatiques, dont les travaux se dérouleront dans la ville égyptienne de Charm El Cheikh », précise la même source.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane et le général d’armées, chef d’état-major de l’ANP, Saïd Chanegriha étaient ce matin à l’aéroport, avant le décollage de l’avion présidentiel.

La Conférence des parties (Conference of the Parties : COP), à l’image d’une assemblée générale, désigne les retrouvailles entre tous les pays membres de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), ratifiée par 197 pays.

La CCNUCC est l’une des trois conventions adoptées lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992, avec la Convention sur la diversité biologique (CDB) et la Convention sur la lutte contre la désertification (CLD). La CCNUCC a pour objectif de prévenir les activités humaines «dangereuses» pour le système climatique.

À quelques jours de l’ouverture de la COP 27 en Egypte, les Nations unies l’affirment : il faut réduire de près de moitié les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 et combler «l’écart entre les promesses et les actions», rappelle Libération.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ