29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Décision de l’UE de plafonner les prix du Gaz: Les critiques de l’Algérie

L'Algérie n'a pas tardé pour réagir à décision de l'Union Européenne (UE) de plafonner les prix du gaz importé par l'Europe. "C'est une démarche unilatérale qui aura un impact négatif sur le marché", déclare le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab.
© DR | Le ministre de l'Energie Mohamed Arkab
© DR | Le ministre de l'Energie et des mines Mohamed Arkab

S’exprimant en marge de la quatrième édition de la Journée algéro-allemande de l’énergie, tenue aujourd’hui à Alger, Le ministre affirme que les mesures de l’UE pourraient » déstabiliser le marché ».

« La transparence des marchés de gaz sans restriction, ni discriminations sont plus qu’une simple nécessité », a-t-il martelé. En octobre dernier, rappelons-le, le Premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane avait anticipé sur cet accord. Il avait précisé que « les discussions au niveau européen pour un éventuel plafonnement ne concerne pas l’Algérie« .

Pour rappel, l’Union européenne a annoncé, hier lundi, sa décision de fixer un plafonnement du prix du gaz à 180€/MWh. Un prix qui est un peu plus élevé que celui en vigueur actuellement qui est de 115 euros. Mais au plus fort de la crise de l’été dernier, le gaz a atteint 350 euros/MWh. Cet accord de l’UE devait être en vigueur en février 2023.

 

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ