Bannière web 1000x250
PUBLICITÉ
Bannière web 300x250
PUBLICITÉ

Diplomatie: Attaf reçoit le ministre syrien des affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ahmed Ataf, a reçu aujourd'hui, son homologue syrien, Faisal Al-Miqdad. Celui-ci est porteur d'un « message » du Président syrien, Bashar Al-Assad, adressé à Abdelmadjid Tebboune. Une visite qui intervient au lendemain de la réunion "consultative" de Djeddah consacrée à la Syrie.
© DR | Le chef de la diplomatie algérienne, Ahmed Attaf, en compagnie de son homologue syrien, Faisal Al-Miqdad

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a reçu aujourd’hui, son homologue syrien, Faisal al-Miqdad, qui effectue une visite en Algérie en qualité d’envoyé spécial du président Bachar al-Assad, a indiqué un communiqué du ministère.

Selon la même source, « le chef de la diplomatie syrienne transmettra un message de Bachar al-Assad au président de la République, Abdelmadjid Tebboune ».

Dans une déclaration faite à l’aéroport d’Alger, Faisal al-Miqdad a déclaré qu’il était venu en Algérie pour exprimer « les sentiments sincères » des dirigeants syriens, à l’endroit de leurs homologues algériens, et « renouveler la gratitude » de la Syrie envers l’Algérie « qui se tient à ses côtés comme à chaque fois ».

Celui-ci a ajouté que « les consultations avec l’Algérie ne se sont pas arrêtées sur tous les développements dans la région et dans le monde », exprimant « l’intérêt de son pays pour le renforcement des relations, car cela reflète, dit-il, la vision sincère des peuples des deux pays pour les développer dans tous les domaines ».

A noter que cette visite intervient au lendemain de la réunion « consultative », provoqué par l’Arabie Saoudite, qui s’est tenue vendredi 14 avril à Djeddah au sujet de la Syrie, plus précisément de son retour au sein de la Ligue arabe, et qui a regroupé de hauts responsables des six pays du Conseil de la coopération du golfe (CCG) qui sont le Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Emirats arabes unis ainsi que des ministres d’Egypte, d’Irak et de Jordanie.

Dans la déclaration finale, les participants à la réunion ont exigé « la préservation de la souveraineté de la Syrie en mettant fin à la présence des milices »  et ont appelé « à un rôle de leadership arabe pour résoudre la crise syrienne et la ramener dans son environnement arabe ».

AD-300-X-250