AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Djamel Fourar : « 8 millions de citoyens sont vaccinés contre la COVID-19 en Algérie »

Le porte-parole du Comité scientifique chargé de la surveillance et de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Dr Djamel Fourar a indiqué ce samedi que 8 millions de citoyens ont été vaccinés contre la COVID-19. Il a annoncé que de nombreux centres de vaccination ont été ouverts aujourd’hui dans le cadre de « la plus grande campagne de vaccination contre le coronavirus en Algérie ».

Docteur Fourar a animé ce samedi une conférence de presse consacrée au lancement de « la plus grande » campagne vaccinale contre la COVID-19 qui direra une semaine. La campagne a pour objectif d’« éviter une 4ème vague de l’épidémie« , et ce, en « vaccinant le plus grand nombre de citoyens et atteindre un record au cours de la journée du 11 septembre » qu’il a surnommée le « Big Day« , soit le grand jour.

Dans le cadre de cette campagne, Dr Fourar a expliqué que « de nombreux nouveaux centres de vaccination ont été équipés et exploités à travers tout le territoire national« . Pour lui, « cela prouve que nous avons les capacités pour atteindre l’objectif souhaité« .

Le porte-parole du comité scientifique a indiqué que l’Algérie compte jusqu’à présent « 8 millions personnes vaccinées contre le virus ». « 5 millions vaccinés à une dose tandis que les 3 autres millions sont vaccinés à deux doses« , précise-t-il.

Le professeur a noté, par ailleurs, que la vaccination, bien que « elle ne soit pas obligatoire pour les citoyens, il faut comprendre qu’elle est un moyen de protection contre le virus », notant que son rôle à lui est de « sensibiliser et non pas faire pression« .

Selon le Docteur Fourar, la campagne de vaccination a été accélérée au début du mois de juillet dernier. Notons qu’en cette période, l’Algérie faisait face à une situation sanitaire très critique due à la recrudescence des cas de contamination au coronavirus et les nombreux décès quotidiennement enregistrés. Les hôpitaux étaient saturés et le manque de matériel médical ainsi que la pénurie de plusieurs médicaments se faisaient sentir.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ