AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

En détention depuis plus d’un an, Hassan Bouras jugé le 30 novembre

Le procès du journaliste et militant des droits de l’Homme, Hassan Bouras, est programmé pour le 30 novembre prochain, au niveau du tribunal criminel de première instance de Dar El Beida, Alger.

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), dans ce dossier « Bouras est cité avec le détenu d’opinion, Mustapha Guira » avec qui il a été auditionné le 01 juin 2022 par le juge d’instruction du pôle criminel spécialisé près le tribunal Sidi M’hamed.

Membre de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), Hassan Bouras a été arrêté le 6 septembre 2021 devant chez lui dans la wilaya d’El-Bayedh, avzc perquisition de son domicile, avant d’être transféré à Alger.

Le 12 septembre, il sera placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed, après sa présentation devant le procureur.

Il es poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation relevant notamment de la criminelle dont « adhésion à une organisation terroriste », « apologie du terrorisme », « complot contre la sûreté de l’Etat en vue de changer de régime », « atteinte à l’unité nationale » et « diffusion d’informations mensongères » en vertus de l’article 87 bis du code de procédure pénale.

À maintes reprises, des organisations de défense des droits de l’homme à l’instar d’Amnesty international, ont appelé à sa libération.

Plusieurs détenus d’opinion ont été libérés ces derniers jours, alors que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a examiné la situation des droits humains en Algérie durant le week-end.

Hier lundi, le tribunal criminel de Dar El Beida a acquitté plusieurs détenus poursuivis dans l’affaire dite des militants présumés du MAK, à l’issue d’un procès marathonien qui a duré 24 heures.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ