AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Entendu par le juge: l’avocat Mounir Gharbi largement soutenu

Une forte mobilisation des robes noires a accompagné, ce mercredi 09 novembre, l’audition de l’avocat Mounir Gharbi, qui a été entendu par le juge d’instruction près le Tribunal de Sétif.

Membre engagé dans le collectif de Défense des détenus d’opinion, l’avocat du barreau de Sétif fait face à des poursuites actionnées par le Parquet qui «seraient en relation avec une publication sur sa page face book», selon le Comité national pour la défense des détenus (CNLD).

Après avoir été entendu, le juge l’a laissé pour libre, précise la même source.

Venus de plusieurs wilayas du pays et de différents Barreaux, plus d’une cinquantaine d’avocats se sont constitués pour défendre leur collègue, dans un geste qui s’inscrit logiquement dans la défense du libre exercice du métier.

On citera entre autres, maitres Mostefa Bouchachi, Abdelghani Badi, Saïd Zahi, Abderrahmane Salah, Noureddine Ahmine et Saliha Allouache.

Plusieurs militants et ex-détenus d’opinion défendus par Mounir Gharbi, ont fait le déplacement à Sétif pour lui exprimer leur «solidarité», dont l’activiste Fodil Boumala et des militants de l’association RAJ dissoute.

Dans une vidéo publiée sur la page de Boumala, l’avocat  a adressé ses «remerciements à tous ceux qui se sont solidarisés avec (lui) de près ou de loin», non sans insister sur son «engagement» à rester constant dans ses positions.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ