AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Face aux «poursuites judiciaires», les avocats de Blida suspendent les visites dans les prisons

Les avocats de la wilaya de Blida ont décidé de suspendre tout contact en direction de toutes les prisons du pays. Une action de boycott qui durera 10 jours, en guise de protestation contre «les risques de poursuites» qu’ils encourent à chaque visite de leurs clients.

La décision a été annoncée par le bâtonnier de Blida, Me Abdellah Hammoud, dans un communiqué publié ce jeudi, après une délibération adoptée par le Conseil du Barreau la veille, soit mercredi 12 octobre.

Les robes noires, en optant pour «le boycott des visites en direction des prisons du pays, à partir de jeudi 13 octobre au 23 du même mois», expriment d’abord leur «solidarité» avec leur collègue de Tiaret.

En effet, un avocat de cette wilaya «a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Tiaret lors d’une visite de son client», affirme le bâtonnier de Blida qui évoque «une campagne de poursuites judiciaires» ciblant de nombreux avocats lors des visites qu’ils effectuent en prison pour s’entretenir avec leurs clients.

Des décisions prises, déplore-t-il, «sur la base de rapports rédigés par les agents des pénitenciers, sans revenir aux moyens technologiques modernes pour vérifier le contact (Entre avocat et le prisonnier, NDLR) selon la loi 05-04 du 06 février 2005».

«Les avocats travaillent dans des conditions d’insécurité et sont exposés à des poursuites judiciaires à chaque visite effectuée auprès de leurs clients en détention», regrette le barreau de Blida qui se dit enfin, «prêt» à prendre toute décision qui s’impose avec les développements que pourrait avoir l’affaire.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ