AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Feux de forêts : « pourquoi devons-nous revivre ces drames chaque année », s’interroge l’UCP

Zoubida Assoul, avocate et présidente du parti UCPZoubida Assoul
© INTERLIGNES | Zoubida Assoul, avocate et présidente du parti UCPZoubida Assoul

L’Union citoyen pour le progrès (UCP) d a dans un communiqué rendu public, ce samedi 20 août, s’est interrogé sur les raisons qui font que nous ne tirons pas de leçons des drames qui frappe le pays chaque année. Le parti de Zoubida Assoul a sévèrement critiqué l’inaction du gouvernement qui n’a pas anticiper les événements à travers l’élaboration d’une politique de veille et de prévention basée sur le contrôle continu et le suivi rigoureux.

« L’UCP présente ses sincères condoléances aux familles des victimes des incendies meurtriers qui ont ravagé plusieurs wilayas de l’est et du centre de notre pays. Nous prions pour les victimes décédées et souhaitons prompt rétablissement aux blessés. L’UCP considère que la priorité aujourd’hui est la protection des vies humaines et l’évacuation des citoyens dont les habitations sont proches des forêts sensibles, et la prise en charge des sinistrés« , écrit le communiqué.

Les dégâts matériels des incendies sont catastrophiques, des milliers d’hectares de plantations sont détruits, en plus de la faune et de la flore dont beaucoup sont des espèces protégées.

« Nous n’avons pas encore pansé les cicatrices des incendies de l’année dernières que nous voilà revivre une nouvelle catastrophe, l’UCP avait pourtant tiré la sonnette d’alarme quant à la nécessité de tirer les leçons de ce drame par l’élaboration d’une stratégie nationale pour lutter contre les incendies dûes et au stress hydrique et sécheresse de plusieurs années successives à travers des moyens et équipements matériels spécifiques et humains nécessaires pour venir à bout de ce phénomène et éviter les pertes humaines« , lit-on dans le communiqué de l’UCP.

En outre, le parti de Zoubida Assoul, souligne que « la bonne gouvernance réside en la capacité de prévenir et d’anticiper sur les événements à travers l’élaboration des politiques de veille et de prévention basée sur le contrôle continu et le suivi rigoureux« .

A cet égard, « l’UCP salue les efforts et les risques pris par les éléments de la protection civile, la gendarmerie et les gardes forestiers, ainsi que les citoyens venus aider spontanément, et ce malgré le manque de moyens« .

« La question qui se pose avec insistance, pourquoi devons-nous revivre ces drames chaque année ? ? Pourquoi nous ne tirons pas les leçons ? Où résident les dysfonctionnements ? Pourquoi les avions promis ne sont-ils pas disponibles ? Pourquoi le gouvernement n’a pas répondu positivement aux revendications des pompiers qui ont alerté sur le manque de moyens, dans l’exercice de leur métier, lors de manifestations pacifiques », s’interroge avec persistance le parti.

Par ailleurs, le parti estime, qu’un enquête devrait être ouverte, en complément d’enquête judiciaire, pour déterminer les responsabilités à tous les niveaux pour identifier les laxismes, les négligences, la mauvaise gestion et l’inaction.

Et d’ajouter : « où sont les commissions de prévention des incendies prévues par la loi du 02-19 du 21 juillet 2019 ? Où sont les contrôles périodiques obligatoires face à de telles situations aussi bien au niveau local que central prévu par le même texte de loi qui font obligation au ministère de l’intérieur la création d’organe de consultation, d’élaboration de mesures nécessaires de prévention et d’alertes des dangers des incendies et de suivis de sa mise en œuvre ? »

« Poser ces questions aujourd’hui est une nécessité vitale pour que ces catastrophes ne se répètent pas année après année et remédier aux lacunes dans la gouvernance locale et centrale« , souligne l’UCP.

« La bonne gouvernance implique la redevabilité. Elle implique aussi de rendre compte et faire les bilans de chaque situation afin de déterminer les responsabilités de tout un chacun et à tous les niveaux de responsabilité de l’état dans le seul objectif de protéger les vies humaines de nos citoyens et notre patrimoine naturel, dont nous avons plus que jamais besoin dans le contexte climatique défavorable que nous subissons, entre incendies et inondations« , conclut le communiqué.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ