Bannière web 1000x250
PUBLICITÉ
Bannière web 300x250
PUBLICITÉ

Football : près de la moitié des clubs de la Ligue 2 interdits de recrutement

Quinze clubs de la Ligue 2, qui en compte 32, sont interdits de recrutement pour la saison 2023/2024, selon la Ligue nationale de football amateur (LNFA), soit un taux de 46,87%. Ce qui renseigne sur la situation financière de beaucoup de clubs de football, la Commission Nationale de Résolution des Litiges (CNRL) ne prononçant cette sanction que dans le cas de litiges financiers avec des joueurs.
© DR | Logo de la Ligue nationale de football amateur (LNFA)

« La Commission Nationale de Résolution des Litiges (CNRL) a transmis à la Ligue Nationale du Football Amateur (LNFA) une nouvelle liste des clubs de Ligue 2 interdits de recrutement pour la saison 2023/2024 », a indiqué la LNFA dans un communiqué.

Il s’agit du SKAF Khémis Miliana, SC Mecheria et ES Mostaganem. Ce dernier, faut-il le rappeler, a failli accéder en Ligue 1. L’ESM avait perdu son dernier match du championnat de la Ligue 2 (groupe Centre Ouest) face à l’ES Ben Aknoun (1-0) qui finalement a arraché son billet pour l’élite. Mostaganem a terminé deuxième du groupe. Le SKAF Khémis Miliana et le SC Mecheria ont terminé la saison respectivement à la septième et quatrième place.

Ces trois clubs s’ajoutent à ceux qui ont été annoncés le 25 juillet 2023, à savoir HB Chelgoum Laid, RC Arba, MC el Eulma, AS Khroub, AS Ain M’lila, CA Batna, ASM Oran, MO Constantine, NA Hussein Dey, RC Kouba, USM Annaba, USM El Harrach. L’AS Khroub, par exemple, a terminé la saison à la deuxième place du groupe Centre Est de la Ligue 2. A Annaba, des dizaines de supporters ont organisé, mardi 1er août 2023, une marche pour réclamer la démission du président et une solution pour les dettes du club. On y trouve également les deux relégués de la Ligue 1, en l’occurrence le RC Arba et le HB Chelgoum Laid.

A noter, par ailleurs, que le Président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a exprimé mardi 1er août lors de son passage sur un plateau de la chaine « Al Hayat » ses réserves par rapport à ces interdictions qui, d’après lui, ne font que « compliquer » la situation des clubs, les « condamnant » définitivement dans certains cas.

Dans tous les cas de figure, cette liste de quinze clubs, sur 32, interdits de recrutement, renseigne, on ne peut mieux, sur la situation financière de beaucoup d’équipes qui globalement vivent au-dessus de leurs moyens. L’endettement des clubs est un problème qui revient chaque saison depuis plusieurs années.

 

AD-300-X-250