29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Incarcération d’Ihsane El Kadi : 16 patrons de rédactions de 14 pays, dont un prix Nobel de la paix, appellent à la libération de leur confrère

La campagne pour la libération du journaliste et directeur du groupe médiatique Maghreb Emergent et Radio M se poursuit. Seize patrons de journaux internationaux se sont joints à la campagne pour dénoncer l’incarcération du journaliste, détenu depuis plus de 15 jours à la prison d’El Harrach à Alger.
© DR | El Kadi Ihsane, directeur des sites Maghreb Emergent et RadioM

Réunis par Reporters sans frontières (RSF), le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta prix Nobel de la paix, Dmitri Mouratov, et 15 autres directeurs de médias et responsables de rédactions se mobilisent pour la libération d’Ihsane El Kadi et la fin des entraves contre les médias qu’il dirige, Radio M et Maghreb Émergent.

« Liberté pour Ihsane El Kadi, liberté pour Radio M et Maghreb Emergent, liberté pour les journalistes algériens ». Tel est le message lancé ce 10 janvier dans la presse internationale par les 16 dirigeants de médias et de rédactions, qui dénoncent une « attaque intolérable contre la liberté de la presse en Algérie ».

La liste des signataires comprend le rédacteur en chef du journal Novaïa Gazeta et lauréat 2021 du prix Nobel de la paix, Dmitri Mouratov (Russie), le directeur exécutif du webzine Inkyfada, Malek Khadhraoui (Tunisie), le directeur du quotidien Le Monde Jérôme Fenoglio (France), le rédacteur en chef adjoint du quotidien Gazeta Wyborcza Jaroslaw Kurski (Pologne), la directrice du quotidien Financial Times Roula Khalaf (Royaume-Uni) et la PDG du Tinius Trust propriétaire majoritaire du groupe de médias Schibsted Kjersti Loken Stavrum (Norvège).

D’autres grandes figures de la presse originaires de huit autres pays du monde adhérent aussi à cette campagne pour appeler les « autorités à libérer leur confrère algérien, à abandonner les charges qui pèsent contre lui, ainsi qu’à rendre à ses médias Radio M et à Maghreb Émergent leurs outils de travail, afin que les plumes et les voix puissent reprendre leur activité ».

« L’ampleur de l’indignation internationale est à la hauteur de l’atteinte gravissime à la liberté de la presse que constitue l’incarcération d’Ihsane El Kadi. La vague de répression dont il est la dernière victime en date démontre une volonté des autorités de faire taire les médias indépendants du pays. Les autorités algériennes doivent entendre cet appel lancé par les dirigeants de grands médias du monde », précisent les signataires.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ