AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Karim Tabbou placé de nouveau en garde à vue

L’ancien détenu politique, Karim Tabbou, vient d’être placé en garde à vue au commissariat de Château-Neuf à Alger et sera « présenté demain devant le procureur de la République près le tribunal de Birmourad Rais », nous a indiqué maître Ali Fellah Benali.

Selon l’avocat, Karim Tabbou s’est présenté au commissariat en question suite à une convocation concernant une plainte déposée contre lui par Bouzid Lazhari, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

« Suite à cette conversation, Karim Tabbou s’est rendu au commissariat de Château-Neuf accompagné des avocats Tewfik Belali, Fellah Ali et Amine Oumehdi à quatorze heures« , indique l’avocat, qui précise que Karim Tabbou a été « entendu sur procès-verbal officiel et une copie lui a été remise« .

L’avocat raconte dans un poste Facebook que Karim Tabbou est retourné au commissariat après sa sortie à 19:15 « pour récupérer un document qu’il avait oublié lors de son audition« .


Selon la même source, Karim Tabbou est « retenu suite à des instructions venant d’en haut« , s’indigne l’avocat en soulignant que cette mesure était « illégale » et que « considérant la seule mesure juridique possible est la garde à vue conformément à l’article 51 du Code de procédure pénale ». Il confirme, par ailleurs, que Tabbou a été placé en garde à vue quelques heures après sa rétention.

Notons que Bouzid Lezhari, le président du CNDH, a accusé, dans une sortie médiatique, Karim Tabbou de l’avoir « agressé verbalement  » lors de l’enterrement du doyen des défenseurs des droits de l’homme Me Ali Yahia Abdenour lundi dernier.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ