AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

La Cour suprême a accepté l’appel de la défense: Ali Ghediri sera rejugé

Le général-major à la retraite, Ali Ghediri, en prison depuis juin 2019, sera rejugé sur décision de la Cour suprême. Son dossier a été renvoyé devant la chambre criminelle de la Cour d’Alger, suite à un appel introduit par sa défense.
Le candidat Ali Ghediri ne prendra pas part du sommet de l'opposition prévu pour demain 20 février, pour désigner un éventuel candidat unique de l'opposition pour la prochaine élection présidentielle prévue le 18 avril prochain.
Crédit photo: DR | Ali Ghediri, candidat à la candidature pour l'élection du 18 Avril 2019

Selon maitre Nabila Sellimi, la Cour suprême «a accepté l’appel introduit par Ali Ghediri contre le verdict du tribunal criminel» (4 ans de prison ferme).

«Ce à quoi nous attendions. Mais, nous aurions aimé en tant que défense, que l’appel soit accepté sans renvoi afin que le Dr Ghediri puisse quitter la prison où il est incarcéré arbitrairement depuis 41 mois», a-t-elle expliqué dans une publication sur la page facebook « Tous avec le détenu d’opinion Dr Ali Ghediri ».

Arrêté le 12 juin 2019 à l’époque du mouvement populaire Hirak, Ghediri, ancien candidat à la candidature pour la présidentielle avortée d’avril 2019, est poursuivi pour le chef d’accusation d’«atteinte au moral de l’armée en temps de paix».

La cour d’Alger a confirmé en janvier 2022, le verdict prononcé à son encontre par le Tribunal Dar El Beida en septembre 2021, qui est de 4 ans de prison ferme. Le Parquet en avait requis 10.

Maintenant que la Cour suprême a décidé du revoie de l’affaire devant la chambre criminelle d’appel, « son procès sera programmé pour la session de décembre (2022) ou celle de mars 2023 », précise maitre Sellimi.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ