AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Le parti La France Insoumise dénonce l’interpellation de sa députée en Algérie

La France insoumise (LFI), parti politique français, a dénoncé, mercredi 2 octobre, l’interpellation à Bejaia de sa députée "Mathilde Panot et de ses accompagnateurs" et réclame "sa liberté de circuler".

 

« Le groupe parlementaire insoumis proteste contre l’interpellation à Bejaïa en Algérie de sa co-présidente Mathilde Panot et de ses accompagnateurs. Dix heures plus tard ils sont placés en séjour surveillé à Alger sans connaitre les intentions pour la suite de ceux qui les ont contraints à ce retour sous escorte », a indiqué le parti dans un communiqué publiée sur sa page Facebook.
« Le groupe parlementaire déplore l’interruption forcée du programme de rencontres de Mathilde Panot et de son équipe. Il demande la garantie de leur sûreté et le respect de leur liberté de circuler », ajoute le parti.

En visite en Algérie depuis dimanche dernier, la parlementaire française a en effet été arrêtée hier mardi à Bejaïa après avoir participé à la 32è marche des étudiants. Elle a dénoncé les arrestations et la répression, dont font l’objet les manifestants. La députée a également participé hier à un rassemblement devant le tribunal de Sidi M’hamed en soutien aux détenus d’opinion.
AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ