AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Le Président déchu Abdelaziz Bouteflika « assigné à résidence »

Le Président déchu Abdelaziz Bouteflika est « assigné à résidence », selon ce qu’a déclaré son frère et ancien conseiller, Said Bouteflika, lors de son audition samedi par le juge près le tribunal militaire de Blida.

Rejugé samedi pour « complot » conte l’Etat et l’armée, Said Bouteflika a défendu, lors de son audition, son frère, le Président déchu, Abdelaziz Bouteflika. Il «a donné sa jeunesse à la libération du pays, et sa vie pour ce dernier. Il n’a jamais trahi son peuple et n’a jamais été de ceux qui prônent la vengeance, la haine et la revanche», a déclaré l’accusé qui croupit dans les geôles depuis mai 2019, rapporte le quotidien francophone El Watan.
« Aujourd’hui, lui et les membres de sa famille se retrouvent qualifiés de ‘‘issaba’’ (bande). Il se retrouve assigné à résidence, emprisonné, injustement et illégalement pour cette affaire et d’autres, préfabriquées et imaginaires. Mon frère n’a jamais parlé », a-t-il déclaré, défendant son frère qui a été renversé par le peuple le 2 avril 2019, soit quelques semaines après le début du mouvement populaire qui réclame le changement radical du système.
Suite à la réponse favorable de la Cour suprême quant au pourvoi en cassation introduit pas les quatre accusés, le procès de Said Bouteflika, Louisa Hanoune, Bachir Tartag et Mohamed Mediene a été reprogrammé pour le 2 janvier au niveau de la Cour d’appel militaire de Blida avec, toutefois, une nouvelle composition.
Re-jugés, les quatre accusés ont été acquittés après avoir été condamnés à 15 ans de réclusion criminelle à l’exception de Louisa Hanoune qui avait été condamné à 3 ans dont 9 mois ferme. Innocentés des charges de «complot contre l’autorité de l’Etat et de l’armée», Mohamed Mediene s’est débarrassé de son statut de détenu tandis que Bachir Tartag a été maintenu en détention à la prison militaire de Blida, étant poursuivi dans une nouvelle affaire. Said Bouteflika a, lui, été transféré à la prison d’El Harrach, puisqu’il est désormais poursuivi dans une affaire civile pour laquelle il est sous mandat de dépôt. 
 
 

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ