AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Le PT dresse un constat alarmant de la situation sociale et politique

La secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a dressé, à l'ouverture de la session ordinaire du bureau politique du parti, un tableau noir de la situation politique, économique et social du pays. Sur le plan international, la guerre en Ukraine ayant déjà causé dégâts matériels et humaines énormes, tend à prendre une dimension mondiale par la volonté de l’impérialisme américaine.
© DR| Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT)

Sur le plan politique le parti de Louisa Hanoune souligne qu’à la veille du 5 octobre, n’est-il pas temps que soient restitués au peuple algérien, les acquis démocratiques, les espaces de liberté arrachés au prix du sacrifice de 500 jeunes en octobre 1988 ?

« Nous sommes meurtris de constater que des journalistes, des militants politiques, des activistes sont toujours en prison pour avoir exprimé des opinions politiques, des critiques », dénonce le PT.

Le parti des travailleurs a sévèrement critiqué le transfert du journaliste, Mouloudj Mohamed, en détention provisoire depuis une année, à la prison de Ain Oussara.  « Comment expliquer le transfert du journaliste Mohamed Mouloudj vers la prison de Ain Oussera suite à une grève de la faim qu’il a observée avec d’autres détenus pour protester contre l’abus de détention préventive devenue la règle générale et non pas l’exception tel que énoncé dans la constitution et la non programmation des procès », s’est indigne le PT.

« Pourquoi faire souffrir, punir plus de 300 familles algériennes de la sorte? », s’interroge le PT.

Au chapitre des libertés syndicales, le PT dénonce « la suspension temporaire » des relations de travail prononcées par la justice à l’encontre de six syndicalistes enseignants affiliés au syndicat CNAPESTE dans la wilaya d’El Bayadh pour avoir dénoncé des irrégularités et des dérive dans le secteur de l’éducation nationale au niveau de la wilaya.

Situation sociale

« Les mesures sociales prises par les autorités au début de l’année  à savoir l’augmentation du nombre de points indiciaires pour les salariés de la fonction publique, la réduction de l’IRG, le gel de certaines nouvelles taxes et l’introduction de l’allocation chômage ont-elles endigué la pauvreté, inversé sa tendance « , s’est interrogé le PT, dans un rapport présenté à l’ouverture de la session ordinaire du bureau politique du parti, tenu, vendredi 30 septembre, à Alger.

Le parti estime selon le même document, que la situation social s’est considérablement détérioré. « Après un été très difficile à cause des températures infernales, des incendies meurtriers, de l’effondrement du pouvoir d’achat, de la flambée inégalée et continue des prix des produits de large consommation, poussant la majorité dans la détresse sociale, la rentrée sociale et scolaire vient de confirmer une dégradation épouvantable des conditions de vie et d’enseignement pour la majorité des familles », souligne le PT.

Concernant la rentrée scolaire, le PT dresse un constat alarmant. « Des parents incapables d’assurer les fournitures scolaires pour l’ensemble de leurs enfants faute de moyens, les prix ayant augmenté de 300%, et pointe à l’horizon l’exclusion des filles du système scolaire, sacrifiées…la prime de scolarité de 5000 DA par enfant destinée aux familles dites démunies ne couvrant même pas 10% du coût de la rentrée alors que la pauvreté s’étend désormais à de très larges couches. C’est là, une régression qui interpelle toutes les consciences. »

Introduction de l’anglais dans l’enseignement primaire

« Quant à l’introduction de l’anglais en 3ème année primaire, dans l’improvisation, sans aucune préparation également, elle a induit une situation irréelle, un enseignant d’anglais pour 6 écoles, parfois situées dans des APC différentes ou encore, un enseignant d’anglais pour un CEM et plusieurs écoles primaires à la fois. Et là aussi syndicats et experts ont tiré en vain la sonnette d’alarme », alerte le PT.

A cet égard, le parti des travailleurs, estime que  « Ce résultat catastrophique était prévisible puisque sur le nombre annoncé de 20 000 enseignants d’anglais qui devaient être recrutés ce qui ne couvre même pas 50% des besoins réels, seuls 5000 l’ont finalement été c’est-à-dire 25%, comme contractuels », soulignant, par ailleurs, que  « les conséquences seront là aussi pire que celui qu’a entrainé l’arabisation, sans transition, c’est-à-dire dans l’improvisation. »

Toujours dans le même registre, le PT a fait état de l’absence totale de la médecine scolaire. Les spécialistes et les encadreurs « tirent la sonnette d’alarme » car expliquent-ils, la dégradation des conditions de vie à cause de la pauvreté entraine Le retour de certaines épidémies comme l’anémie (mal nutrition), les poux, la tuberculose, la gale etc.

Sur un autre registre, le PT s’inquiète de « la dégradation des conditions sociales lorsque le dernier rapport de la gendarmerie alerte sur l’explosion du nombre d’homicides volontaires, que l’insécurité, le banditisme se propagent expressions de la décomposition sociale, alors qu’il y a encore 48 h a été annoncé le décès de 8 harragas, originaires d’Alger ».

S’agissant  des dernières mesures dont la presse a fait état, concernant l’allocation chômage nécessitent une lecture.

Concernant l’annonce du gouvernement  faisant état que la balance commerciale est largement excédentaire  pour la première fois depuis 9 ans. le PT à l’instar de l’ensemble de citoyens,  considère que « l’amélioration très significative des recettes des hydrocarbures, doit permettre aux autorités publiques de répondre positivement aux attentes sociales urgentes de la majorité et donc corriger le cours actuel ».

D’autres sujets ont été évoqué lors de cette réunion, on peut citer la loi de finances 2023. La guerre en Ukraine et ses conséquences sur le monde a été également au centre des discussions.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ