AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

RAJ dénonce avec force ces interpellations injustifiées

Crédit photo : INTERLIGNES MEDIA | Abdelouahab Fersaoui, président de l'asssociation Rassemblement Action Jeunesse (RAJ°. 26 Juin 2019 - Alger

 

Dans un communiqué publié aujourd’hui 31 aout sur sa page Facebook, L’association  RAJ exprime son inquiétude et sa préoccupation face à cette escalade dans la répression et cette propension et volonté du pouvoir réel à étouffer toute voix discordante.

 
 
« Le RAJ dénonce avec force ces interpellations injustifiées et qui constituent une atteinte flagrante aux libertés individuelles et collectives, aux droits de manifestation et de rassemblement des algériens ».
« Le RAJ exige la libération immédiate et inconditionnelle des personnes arrêtées et de tous les détenus d’opinion ». « Le RAJ appelle à la vigilance, à la solidarité et à la mobilisation de tous les acteurs, activistes et toutes les forces vives de la société pour défendre nos droits à la libre expression et pour préserver les espaces publics réappropriés au prix de lourds sacrifices » indique le même document.
Le RAJ rappelle l’arrestation, ce samedi, lors du rassemblement organisé devant la prison d’el harrach des militants Saïda Deffeur, Karim Boutata, Aissous Sofiane, Henna Larbi, Aissous Massinissa, et Bouider Hmimi.
Le communiqué fait savoir que la militante de RAJ Malek Sabrina « est convoquée pour le lundi 02 septembre et devrait être présentée devant le procureur de la république du tribunal de Sidi M’Hamed » suite à son arrestation et sa libération lors de la marche du vendredi 30 aout, et ce, pour port du drapeau Amazigh.
 
 

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ