AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Le tribunal de Sidi M’hamed rend son verdict dans l’affaire du quotidien Al-Sawt Al-Akhar

© DR |
@DR | Tribunal de Sidi M'hamed

Le tribunal de Sidi M’hamed a rendu ce dimanche son verdict dans l’affaire des journalistes du quotidien Al-Sawt Al-Akhar. Ils sont poursuivis pour avoir publié en avril 2020 un article remettant en cause la fiabilité des tests de dépistage du covid-19 effectués par l’Institut Pasteur.

Selon le site d’information Tariq News, l’ancien directeur du journal Mohamed Lamarai a été relaxé. Les deux journalistes Meriem Cherfi et Mouhoub Toufik ont été condamnés à 20,000 DA d’amende.

Initialement poursuivis pour « atteinte à l’unité nationale » et « diffusion des publication portant atteinte à l’intérêt général », les faits de l’affaire ont été requalifiés en « diffamation », d’après la même source.

Pour rappel, les trois journalistes ont été interpellés le 2 avril 2020 après la publication d’un article qui remet en question la fiabilité des résultats des dépistages du covid-19 effectués par l’Institut Pasteur.

Ils ont été présentés le lendemain, 3 avril, devant le tribunal de Sidi M’hamed. Le juge a ordonné leur placement sous controle judiciaire.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ