AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

L’étudiant Abdennour Ait Said condamné à 18 mois de prison ferme

Le Tribunal Sidi M'hamed a condamné, lundi 24 octobre, l’étudiant engagé dans le Hirak, Abdennour Ait Said, à 18 mois de prison ferme et une amende de 100.000 DA, a indiqué son avocate, maitre Sadat Fetta.

Pour ce énième procès, l’étudiant est poursuivi, selon la même source, pour «atteinte à l’intégrité du territoire national», «publication d’informations de nature à nuire à l’intérêt national» et «incitation à attroupement non armé».

Dans cette affaire, le représentant du ministère public a requis à l’encontre de l’étudiant 3 ans de prison ferme. « La défense a décidé de faire appel », affirme Me Fetta, dans une déclaration à inter-lignes.

Plusieurs fois arrêté et relâché, Abdennour Ait Said a été l’un des meneurs des marches des étudiants organisées chaque mardi dans la capitale, lors du Hirak.

Par ailleurs, dans l’affaire de l’activiste Soheib Debbaghi, arrêté vendredi 21 octobre et conduit au commissariat de police de Bab El Oued, il s’est avéré qu’«il a été transféré vers celui de Chateauneuf où il se trouve en garde à vue», selon Zaki Hannache.

Le père de Soheib qui s’est déplacé dimanche dans le même commissariat, n’a pas pu le voir. «Il devra lui rendre visite ce lundi », précise encore la même source, ajoutant que le prévenu «a été privé d’appeler sa famille, comme le stipule l’article 51 du code de procédure pénale».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ