AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Libération de détenus d’opinion: une lueur d’«espoir», selon le PT

La libération de plusieurs détenus d’opinion dans deux affaires, mardi 18 octobre à l’issue de deux procès, continue de susciter l’espoir chez la classe politique de l’opposition, de voir la justice accéder à la demande de liberté pour l’ensemble des détenus politiques et d’opinion dont l’arrestation remonte à l’époque du Hirak.  
La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a été réélue, dimanche à la tête de sa formation politique à l’issue du 7ème congrès qui s’est tenu à l’Office du Village des Artistes à Alger.
© DR | La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune

Après le RCD, c’est au tour du Parti des travailleurs (PT), de réagir à la libération du journaliste Mohamed Mouloudj et ses coaccusés, ainsi qu’aux autres libérés dans l’affaire dite de «solidarité avec les détenus d’opinion et leurs familles». Le parti de Louisa Hanoune n’a pas caché son «soulagement», malgré des condamnations «agencées à la durée de leur séjours en prison», déplore-t-il.

«Malgré ces condamnations surprenantes et alors que tout le monde avait espéré l’acquittement de tous les détenus de toutes les accusations dont leurs avocats ont brillement démontré l’absence de tout fondement, nous sommes soulagés qu’ils aient tous retrouvé leur liberté, leurs proches et familles», écrit le Secrétariat du Bureau politique du PT, dans un communiqué.

Le fait que la justice ait abandonné de lourdes charges d’appartenance à groupe terroriste, contre les accusés, en prononçant leur libération, peut, de l’avis du parti, être révélateur d’un processus d’apaisement.

«Étant donné que dans l’autre procès, celui dit de ‘’la solidarité avec les détenus d’opinion et leurs familles’’, plusieurs prévenus ont été acquittés de l’accusation d’appartenance à groupe terroriste entrainant la libération de huit détenus, nous avons l’espoir qui nous pousse à croire que ces libérations (soient) annonciatrices d’une volonté de l’État de libérer tous les emprisonnés politiques et les détenus d’opinion», souligne-t-il.

Tout en se félicitant enfin de ce «geste», le Parti des travailleurs appelle les autorités «à accélérer ce processus qui est à même d’instaurer un climat d’apaisement dans le pays». «Alors que notre pays s’apprête à commémorer le 68ème anniversaire du déclenchement de notre glorieuse révolution d’émancipation nationale, la démocratie et la sauvegarde nationale dictent qu’aucun détenu politique ne reste en prison», conclut le PT.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ