29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Libération de Karim Tabbou : la décision de la Cour d’Alger sera rendue le 2 juillet

© DR |
Event marked by the presence of Karim TABBOU in Bejaia for the grand march of May 24, 2019, a warm welcome was reserved by the citizens of Bejaia. During the march, Karim TABBOU gave several interventions to the various TV and press channels present on site. On the other hand, he answered the many questions raised by the protesters about the current situation of the country and the future of the movement according to his vision. Manifestation marquée par la présence de Karim TABBOU à Bejaia pour la grande marche du 24 mai 2019, un accueil chaleureux lui a été réservé par les citoyens de Bejaia. Karim TABBOU, durant la marche, a accordé plusieurs interventions aux différents chaîne TV et presse présentes sur place. D'autre part, il a répondu aux multiples questions évoquées par les manifestants sur la situation actuelle du pays et l'avenir du mouvement selon sa vision.

L’examen, par la Cour d’Alger, du recours introduit par les avocats de Karim Tabbou contre l’exécution du jugement du 24 mars dernier, devant se faire ce mardi, a été renvoyé au 2 juillet, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi pour « atteinte au moral de l’Armée » , « atteinte à l’unité nationale », et « incitation à la violence », Karim Tabbou a été Condamné en première instance à une année de prison dont six mois avec sursis . Cependant, sa peine a été aggravée en appel le 24 mars dernier alors qu’il devait être libéré le 26 du même mois.

Condamné à l’insu de ses avocats mais également en son absence puisque il a été évacué de la salle de l’audience à la suite d’un malaise, le procès a soulevé une vague d’indignation.

En plus de ses avocats, plusieurs ONG et activistes ont dénoncé un « acharnement contre le militant » mais aussi une « violation des procédures ».

Un recours contre l’exécution de la décision de la 5e chambre criminelle près la cour d’Alger, qui l’a condamné, a été introduit par ses avocats. La Cour d’Alger devait statuer sur l’affaire ce mardi, mais la décision sera finalement rendue le 2 juillet.

Notons, par ailleurs, que le militant est également poursuivi dans une seconde affaire pour “atteinte au moral de l’armée”. Cette affaire, dont le procès a été renvoyé au 14 septembre prochain, remonte à sa première arrestation le 11 septembre 2019.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ