Bannière web 1000x250
PUBLICITÉ
Bannière web 300x250
PUBLICITÉ

Nobel d’économie 2023 : le prix décerné à l’américaine Claudia Goldin

le Nobel d'économie a été remis, aujourd’hui, lundi 9 octobre 2023, à l’américaine Claudia Goldin, pour ses travaux consacrés à la place des femmes sur le marché du travail.
© DR | l'Américaine Claudia Goldin, professeure à Harvard, décroche le prix Nobel d'économie

La saison des Nobel s’achève comme chaque année avec l’Économie, dernier né des célèbres prix remis par l’Académie suédoise. Une récompense décernée cette année à l’Américaine Claudia Goldin, professeure à Harvard, pour ses travaux sur la place des femmes sur le marché de l’emploi.

Spécialiste du travail et de l’histoire économique, déjà favorite en 2022, la lauréate, âgée de 77 ans, est la troisième femme à remporter le prix. Elle a « fait progresser notre compréhension de la situation des femmes sur le marché du travail », a annoncé le jury Nobel.

« Les recherches de Claudia Goldin nous ont donné un aperçu nouveau et souvent surprenant du rôle historique et contemporain des femmes sur le marché du travail », a précisé le jury.

« Claudia Goldin a fouillé dans les archives et recueilli plus de 200 ans de données sur les États-Unis, ce qui lui a permis de montrer comment et pourquoi les différences de revenus et de taux d’emploi entre les hommes et les femmes ont évolué au fil du temps », a noté Randi Hjalmarsson, du jury Nobel.

L’an dernier, le prix était allé à Ben Bernanke, ancien président de la banque centrale américaine (Fed) et ses compatriotes Douglas Diamond et Philip Dybvig, pour leurs travaux sur les banques et leurs sauvetages nécessaires durant les tempêtes financières.

Créé par la Banque de Suède, le prix d’économie « à la mémoire d’Alfred Nobel » a été ajouté en 1969 aux cinq prix traditionnels (médecine, physique, chimie, littérature et paix) plus de soixante ans après les autres, lui valant chez ses détracteurs le sobriquet de « faux Nobel ».

Comme les autres Nobel, le prix est doté de 11 millions de couronnes suédoises (920.000 euros), à partager en cas de colauréats, soit la plus haute valeur nominale (dans la devise suédoise) dans l’histoire plus que centenaire du prix.

Avec AFP

AD-300-X-250