AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Ouverture du procès de l’ancien patron de la centrale syndical, Abdelmadjid Sidi Said

Sidi Saïd comparait par visioconférence la voix à peine audible.Déféré devant le pôle financier et économique près le tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, l’ancien secrétaire général de l’UGTA (union générale des travailleurs Algériens), a comparu, ce matin, par visioconférence. Cloué sur un fauteuil roulant en raison de plusieurs maladies, l’homme, le dos courbé, est apparu sur l’écran géant, la voix très grippée et à peine audible.
© DR | Abdelmadjid Sidi Said, ancien Secrétaire général de l’UGTA.

Il est le premier, parmi plusieurs prévenus dont deux de ses enfants (un en détention) à être auditionné par le juge, pour « perception d’indus avantages, blanchiment et dissipation d’argent, fruit d’origine criminelle « . Des faits que l’ancien patron de la centrale syndical a niés en bloc. Ses avocats interviennent par la suite pour réclamer la parole et relevé des « vices de forme ».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ