AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

PLF 2023: pourquoi les députés du MSP ont voté «non»

Comme une lettre à la poste, le Projet de Loi de finances 2023 a été adopté, mardi 22 novembre, à la majorité des membres de l’APN. Il ne fallait pas s’attendre à une quelconque surprise, tant la chambre basse du Parlement est dominée par l’alliance autour du projet du président Abdelmadjid Tebboune, composée des indépendants, le FLN, le RND et El Bina.

Toutefois, le parti islamiste, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a voté à contre courant de l’ambiance qui a régné à l’APN. Les députés du parti d’Abderrezak Makri ont dit « Non » au PLF 2023 pour plusieurs « raisons », explique le groupe parlementaire dans un communiqué.

D’abord, il faut relever que la Commission des Finances et du Budget de l’APN a rejeté tous les amendements proposés par les députés du MSP. Mais, «sur la base de justifications peu convaincantes », regrette le parti.

Quant aux motifs du choix adoptés par les députés islamistes, leur groupe parlementaire évoque un texte qui «contient un ensemble de violations réglementaires dans la forme et le fond, à sa présentation », « un manque de transparence concernant le budget alloué aux établissements sous tutelle, estimé à plus de 200 mille milliards de centimètres » et «l’adoption d’un budget global avec un déficit équivalent à 5885 milliards DA, sans en déterminer avec précision les sources de son financement ».

Le MSP pointe également « l’absence d’indicateurs d’évaluation de l’efficacité » du PLF. «Ce qui rend impossible la mission de contrôle parlementaire », regrette-il, non sans relever « une contradiction » entre les priorités contenues dans le texte, le Plan d’action du gouvernement et la réalité que vivent les citoyens.

Enfin, le MSP critique «l’instabilité de la vision économique» du pays, affichant son désaccord avec le changement des priorités après le rebond enregistré dans les prix du pétrole, et regrette que « le développement soit reporté » lorsqu’il a remarqué que le budget de fonctionnement est nettement « gonflé » comparativement à celui d’équipement.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ