29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Procès Anis Rahmani: le parquet requiert l’aggravation des peines

Le procureur général près la Cour d’Alger, a requis dimanche «l’aggravation des peines» contre Anis Rahmani, ex-patron du groupe de presse Ennahar, et l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, poursuivis pour des faits de «corruption».
Crédit photo : DR | Anis Rahmani directeur de la chaine de télé Ennahar
© DR | Anis Rahmani patron du groupe Ennahar

Lors du procès en appel qui s’est ouvert ce matin, Mohamed Mekadem, dit ‘’Anis Rahmani’’, rapporte le site du journal Ennahar, s’est défendu devant la juge.

«Depuis que j’ai commencé le métier de journaliste, aucune plainte n’a été enregistrée contre ma personne. S’il y a des victimes d’un quelconque chantage, je suis là», a-t-il déclaré, ajoutant avoir «un casier judiciaire vierge».

Pour rappel, le pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), a condamné en juin dernier, Ani Rahmani, à 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un (01) million de DA, pour «mauvais usage» des fonds de la Sarl El-Athir Presse (Editrice du journal et la chaine Ennahar), «infraction à la règlementation des changes», «trafic d’influence pour l’obtention d’indus avantages et fausse déclaration».

Poursuivi dans la même affaire, Mahieddine Tahkout a écopé de la même peine. Le tribunal avait aussi ordonné la saisie des biens des deux hommes.

Le verdict est mis en délibéré pour le 25 septembre prochain.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ