AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Procès de Rachid Nekkaz: le parquet requiert 3 ans de prison ferme

© AFP

Le procureur de la République près le Tribunal de Chlef a requis, lundi, trois ans de prison ferme, assorti d’une amende de 100.000 Da, à l’encontre de Rachid Nekkaz, ancien candidat à la présidentielle avortée d’avril 2019.

Le même réquisitoire a été prononcé à l’encontre de ses deux avocats, Abdelkader Chohra et Yacine Khelifi, ainsi que son infirmier Hamza Djabri, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), sur sa page facebook.

Le procès de Nekkaz est ses codétenus s’est ouvert ce matin au tribunal de Chlef, pour entre autres chefs d’inculpation d’«incitation à attroupement non armé, atteinte à un agent officiel dans l’exercice de ses fonctions, publication de fausses informations pouvant porter atteinte à la stabilité et atteinte à l’unité nationale».

Dans une autre affaire, Rachid Nekkaz a été Condamné le 3 juillet 2022, à 5 ans de prison ferme.

Arrêtés le 14 mai dernier à Chlef, Nekkaz, son avocat Me Abdelkader Chohra et son infirmier Hamza Djabri, tentaient d’organiser un rassemblement devant la prison de la même wilaya, pour «réclamer une enquête sur la mort du détenu Hakim Debazi et la libération de tous les détenus du Hirak».

Quant à l’avocat, Me Yacine Khelifi, il a été arrêté le 31 mai, puis placé sous mandat de dépôt le lendemain,  suite à des déclarations tenues sur l’affaire Debazi également.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ