AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Procès du journaliste Belkacem Haouam: le parquet requiert un an de prison ferme

Le procureur de la République près le tribunal Hussein Dey a requis un an de prison ferme à l’encontre du journaliste Belkacem Haouam, en détention depuis le 9 septembre dernier.
© INTERLIGNES | Le journaliste d'Echourouk Belkacem Houam, placé en détention depuis le 08 septembre

La même peine a été également requise à l’encontre d’Abdelhamid Athmani, rédacteur en chef du journal Echourouk El Yawmi, indique Khaled Drareni, representant de RSF pour l’Afrique du Nord, sur son compte twitter. « Le procès est toujours en cours », a-t-il ajouté.

Belkacem Haouam a été placé en détention provisoire le 9 septembre dernier, par le juge d’instruction près le tribunal de Hussein Dey, après une plainte déposée par le ministère du Commerce.

Le journaliste du quotidien Echourouk El Yaoumi, avait signé dans l’édition de mercredi 7 septembre, un article traitant «le renvoi» d’un lot de dattes algériennes exportées à l’étranger «à cause de la présence d’un pesticide interdit, le diflubenzuron», sous le titre «Arrêt immédiat de l’exportation des dattes ‘’Deglat Nour’’ algérienne».

Pourtant, dans ledit article, Haouam s’est basé sur des éléments d’une réunion tenue le 29 août «entre le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Kamal Rezig, des représentants du ministère de l’Agriculture, des douanes algériennes, des exportateurs de dattes et des membres de l’Agence nationale du commerce extérieur (ALGEX)».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ