AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

PT: « les raisons de la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc sont légitimes »

Le Parti des Travailleurs (PT) s’est exprimé ce samedi 28 août sur la décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Si le parti dit « regretter » l’évolution des relations entre les deux pays, il estime toutefois que les raisons de la rupture « sont légitimes ».

« Par-delà la légitimité des raisons qui ont conduit à l’impasse puis à la rupture, notamment la démarche entreprise par le représentant du régime marocain dans la réunion des non alignés s’attaquant ouvertement à l’intégrité de notre pays, et le fait d’avoir permis à un responsable sioniste qui se trouvait au Maroc d’attaquer notre pays, nous exprimons notre regret devant une telle évolution des relations entre les deux pays », a indiqué le Parti des Travailleurs à travers le rapport d’ouverture de la session ordinaire du bureau politique.

A travers le rapport présenté par Louisa Hanoune le Parti a affirmé que« les liens historiques de fraternité et d’entraide entre les deux peuples ne sauraient être affectés par des crises, quelle que soit leur ampleur ».

« En effet dans le passé, notre destin était commun dans la lutte pour l’indépendance et il le demeurera pour le présent et l’avenir, à cause de la géographie et parce que nous sommes frères dans l’identité, la culture les langues et l’appartenance à une même aire civilisationnelle »,
a soutenu le PT.

S’adressant aux dirigeants des deux pays, le parti de Louisa Hanoune a rappelé « la nécessité de régler tous les différends par les moyens politiques qui ferment la porte aux ingérences étrangères ».

« Nous constatons avec satisfaction que la retenue règne au niveau des responsables des deux pays, suite à l’annonce de la décision de rupture des relations diplomatiques, préservant ainsi les chances de règlement politique loin de toute escalade », s’est réjoui le PT.

« Nous lançons un appel à toutes les parties concernées afin de faire barrage aux voix de ceux qui poussent les frères à s’entretuer au service d’intérêts étrangers à ceux de nos peuple et qui visent à entraîner notre région dans le bourbier des crises dislocatrices », a-t-il appelé.

Pour rappel, l’Algérie a annoncé, le mardi 24 août, la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, en évoquant des “actes hostiles” de la part du Maroc. En réaction, le Maroc a dit “regretter” cette décision “injustifiée” mais “attendue”, tout en rejetant “catégoriquement les prétextes fallacieux, voire absurdes”, qui “sous-tendent”.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ