AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

RCD: « la justice vient de confirmer son entière soumission à la dictature militaire ».

© DR | Mohcine Belabbes, président du RCD

Le RCD a réagi, ce dimanche 30 juin, à la décision du tribunal de Sidi M’hamed d’incarcérer les manifestants arrêtés lors de  la mobilisation populaire de vendredi dernier, estimant que la « justice vient de confirmer son entière soumission à la dictature militaire ».

 
« Le tribunal de Sidi Mhamed vient de se rendre coupable d’une forfaiture en écrivant les pages les plus sombres de la justice Algérienne. Il a mis sous mandat de dépôt seize citoyens, dont une jeune femme, Samira Messouci, élue à l’APW de Tizi Ouzou, sur la base de chefs d’inculpations sans fondements juridiques », indique le communiqué du RCD.
Et d’ajouter: « Au même moment, le moudjahid, Lakhdar Bouragaâ est placé sous mandat de dépôt à la veille du 5 juillet, fête nationale de l’indépendance ».

Pour le RCD, « À travers ces poursuites abusives et détentions de citoyens innocents, la justice vient de confirmer son entière soumission à la dictature militaire qui s’installe dans le pays », peste le parti.
Dénonçant les pratiques dictatoriales de l’armée, le RCD condamne, « avec la plus grande fermeté cette dérive totalitaire qui a mis sous tutelle des militaires l’institution judiciaire ».
Le parti a appelé, dans la foulée, le peuple « à la plus grande vigilance pour déjouer toute tentative du vice ministre de la défense visant à semer le chaos dans le pays ».
Pour le RCD, la solution à la crise politique que traverse le pays réside dans la transition démocratique « réclamée par l’ensemble des Algériennes et Algériens ».
« L’union et la mobilisation de tous sont le viatique de notre victoire finale contre la dictature », soutient le parti.
AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ