29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Rencontre Gouvernement-Walis: Abdelmadjid Tebboune fait le bilan des dernières décisions économiques

Le président Abdelmadjid Tebboune affiche sa satisfaction des mesures économiques prises ces derniers mois. Intervenant, ce jeudi à l'ouverture de la 5ème réunion gouvernement-Wali, dont les travaux se déroulent à Alger, il fait un bilan chiffré de ses décisions, tout en traçant les objectifs pour l'exercice 2023.
© DR |Rencontre Gouvernement Walis au palais des nations

Cette année, réaffirme-t-il, « sera celle du renforcement des acquis et de l’amélioration des conditions de vie du citoyen qui demeure en tête de nos priorités« .

Selon lui, « l‘année 2023 sera marquée par l’accélération de la réalisation des projets et le renforcement des acquis« . « Cette rencontre tend à conférer une plus grande efficacité à l’action des collectivités locales et à évaluer la mise en œuvre des décisions avec une nouvelle vision en vue d’opérer le changement des mentalités et de rompre avec les pratiques bureaucratiques et parasitaires« , indique-t-il.

Pour en finir avec l’argent de l’informel, Abdelmadjid Tebboune lance, comme il le déclare, « un dernier appel au détenteur de l’argent en liquide à le déposer dans les banques ».  » Nous avons fourni mille garanties pour protéger le citoyen et l’économie nationale« , souligne-t-il. Fournissant des données économiques, il précise que le taux de croissance a atteint 4,1 % en 2022. L’objectif, souligne-t-il, est d’atteindre les 5% durant l’exercice en cours.

Sur le plan de la production, Abdelmadjid Tebboune prévoit le lancement de la première production 100% nationale de l’huile de table, ainsi que l’entrée en production de la première usine algérienne de production de sucre avec une matière première locale.

Le chef de l’Etat se félicite également de la réduction de la facture des importations. « Nous avons réduit les importations sans priver le citoyen de quoi que ce soit. Il n’y a plus de fausses importations. 63 milliards de dollars par an n’étaient que des factures gonflées et un gaspillage de l’argent public », lance-t-il, rappelant que les « réserves de change ont dépassé les 60 milliards de dollars« .

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ