AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Réunion au Liban de l’Union arabe des avocats: la délégation algérienne se retire

La délégation de l’Union nationale des ordres des avocats (UNOA), s’est retirée des travaux d’une réunion de l’Union arabe des avocats, tenue mardi au Liban. La raison: «le dérapage» du bâtonnier égyptien, récemment élu président de l’organisation, sur la question du Sahara occidental.

Dans un communiqué publié ce mercredi 21 septembre, l’UNOA dénonce «un dérapage contre tous les principes» de l’Union arabe des avocats, commis par le président de l’organisation, Abdelhalim Allem, dans son intervention. Ce dernier «s’est permis de s’étaler sur des questions qui ne sont ni inscrites à l’ordre du jour de la réunion ni elles constituent un objectif de l’Union», regrette l’UNOA.

Le bâtonnier égyptien a évoqué dans ses propos ce qu’il a qualifié de «Sahara marocaine» dans une allusion au Sahara occidental occupé qui pourtant, «est inscrite au niveau de l’ONU comme étant une question de décolonisation», rappelle le syndicat algérien des avocats.

Le président de l’UNOA, M. Ibrahim Taïri et toute sa délégation, contestant des «propos dangereux», ont exprimé leurs «réserves», avant de notifié leur «retrait immédiat» des travaux de la réunion, selon la même source.

Il s’agit d’«un grave précédent dans l’histoire de l’Union arabe des avocats», estime l’UNOA qui promet d’étudier cette question lors de la prochaine session de son Conseil national.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ