AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Scandale du vol à moitié vide: deux employés d’Air Algérie placés en détention à Oran

Deux employés de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, ont été placés sous mandat de dépôt, jeudi, par le juge d’instruction près le tribunal d’Essania d’Oran, dans l’affaire relative au décollage d’un avion à moitié vide, abandonnant des passagers à la recherche de places.

C’est le président de la République, en personne, qui a fait écho de ce scandaleux incident, lors de son dernier entretien périodique accordé à un média national, diffusé par la télévision publique le 31 juillet.

Abdelmadjid Tebboune qui critiquait les pratiques bureaucratiques qui règnent dans l’administration a donné comme exemple «un avion qui a décollé de l’aéroport d’Oran vers le Sud du pays, avec 100 sièges vides, alors que des passagers cherchaient à embarquer».

10 jours après, les premières sanctions tombent. En plus des «deux salariés placés en détention», poursuivis, selon la chaine Al Hayat TV, pour «abus de fonction», «trois autres ont été placés sous contrôle judiciaire» par le juge d’instruction près le Tribunal d’Essania.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ