AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Sommet d’Alger: ces tentatives vaines du Maroc à perturber les travaux !

L’épisode de l’accusation lancée par des médias marocains sur une prétendue présence du président sahraoui Ibrahim Ghali au Sommet arabe d’Alger, n’était, semble-t-il, que le début d’une série de provocations et de tentatives de parasiter la réussite dudit événement. Et pour cause, le Maroc récidive

Et c’est à l’accueil qu’a réservé l’Algérie au ministre marocain des Affaires étrangères que l’on s’attaque, cette fois-ci, bien que Nacer Bourita lui-même, ait relevé l’hospitalité d’Alger.

Très vite, l’Algérie remet les pendules et l’heure et réplique à ce qui semble être un complot pour créer des incidents diplomatiques à même de nuire au bon déroulement du Sommet de la Ligue arabe, à la veille de la réunion des chefs d’Etat, les 1er et 2 novembre.

En effet, une source diplomatique algérienne a déploré les déclarations relayées par certains médias, notamment marocains, attribuées à une source marocaine de haut niveau sur de prétendues «violations diplomatiques» lors de l’accueil de la délégation marocaine prenant part aux travaux du Conseil ministériel de la Ligue.

Il s’agit «d’allégations éhontées et fallacieuses », a dénoncé cette source citée dimanche 30 octobre par l’agence officielle APS. Ces allégations, a-t-elle encore ajouté, «n’existent que dans l’imaginaire de leur auteur et sont dénuées de tout fondement», car la cérémonie d’accueil réservée au ministre marocain «était la même pour les autres délégations arabes» participant à la réunion. Lesquelles ont toutes d’ailleurs affiché «leur satisfaction quant à l’accueil et l’accompagnement réservé depuis leur arrivée et durant leur séjour en Algérie», souligne la même source.

Et afin de discréditer et réduire à néant ces accusations, elle rappelle que le chef de la diplomatie marocaine, lui-même, a mis en avant l’accueil chaleureux et l’hospitalité algérienne. «Le ministre marocain a, lui-même, tenu lors de son intervention aux travaux de la réunion ministérielle à remercier l’Algérie pour l’accueil et l’hospitalité», dit-elle.

Les tentatives désespérées des voisins de l’Ouest à trouver la moindre faille dans l’organisation du Sommet ont visé l’ordre protocolaire. Là aussi, c’est peine perdue, puisqu’Alger n’a, lors des réunions officielles ou des réceptions organisées en l’honneur des délégations, fait qu’appliquer «l’ordre adopté par le Secrétariat général de la Ligue arabe», explique notre source.

En résumé, il s’avère qu’avec ces allégations, ajoutées à celles de vendredi dernier, sur une prétendue invitation algérienne au président de la RASD à assister au Sommet, alors que « le Sahara Occidental n’est même pas membre de la Ligue des Etats arabes », comme a tenu à le souligner Nadir Larbaoui, représentant de l’Algérie auprès des Nations-unies, qu’il y a bel et bien volonté délibérée à parasiter le Sommet d’Alger.

A travers sa source diplomatique, l’Algérie remet ça. «Ces allégations marocaines éhontées et fallacieuses, devenues une pratique courante connue de tous, y compris celles remettant en cause l’extrême professionnalisme des compétences algériennes dans les fora internationaux, ne peuvent d’aucune manière perturber les travaux du Sommet d’Alger dont les prémices du succès commencent à gêner certaines parties qui œuvrent à saper tout effort tendant à consacrer l’unité, la solidarité et le resserrement des rangs des frères arabes», conclut Alger.

Toute cette spéculation intervient au moment où la présence du roi Mohamed VI à Alger, n’est pas encore confirmée officiellement. L’Algérie n’entretient plus de relations diplomatiques avec le Maroc, depuis août 2021, suite à une rupture décidée en réplique à une série d’actions hostiles, inamicales et malveillantes à l’encontre de notre pays ».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ