AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Tahar Missoum dit « spécifique » condamné à deux ans de prison ferme

Le tribunal de Tlemcen a condamné, ce jeudi 6 mai, l’ex député, Tahar Missoum, dit spécifique, à une peine deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt et une amende, a annoncé le comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

L’ancien député est poursuivi pour « atteinte à la personne du président de la République » et « incitation à attroupement non armé », précise la même source.

Selon des médias, ce procès a été intenté à l’ex-député après qu’il ait diffusé des videos jugées « outrageuses au Président de la république et aux institutions de l’Etat ».

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ