AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ

Tchad: l’Algérie condamne fermement les violences contre les manifestants

L'Algérie a condamné, aujourd'hui, les violences subies, jeudi 20 octobre par des manifestants opposés à la propagation de la période de transition au Tchad. L'usage de la force a engendré la mort de plusieurs dizaines de personnes et de blessés, a indiqué, ce vendredi, un communiqué du ministère des affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger.
© DR | l'Algérie condamne les violences contre les manifestants au Tchad

« L’Algérie qui suit avec une vive émotion les développements enregistrés le 20 octobre en République du Tchad condamne fermement l’emploi de la force contre des manifestants, ayant causé la perte de nombreuses vies humaines et infligé des blessures graves à nombreux autres manifestants à travers plusieurs villes du pays », lit-on  dans le communiqué.

L’Algérie, selon la même source, invite toutes les parties à privilégier le dialogue en vue de résoudre la crise politique dans ce pays. « L’Algérie appelle les parties tchadiennes à faire preuve de retenue, à préserver les vies humaines et les biens et à faire valoir le dialogue pour promouvoir une issue politique à la crise actuelle« , souligne  le document.

Et d’ajouter: « Elle (l’Algérie ndlr) encourage les dirigeants tchadiens à favoriser une transition consensuelle vers le rétablissement effectif et durable de l’ordre constitutionnel, seule voie à même de consacrer les aspirations légitimes du peuple et d’éviter les risques que la situation actuelle fait peser sur la paix et la stabilité de ce pays avec lequel l’Algérie entretient des relations fraternelles de solidarité et de coopération« .

Le ministère des affaires étrangères, poursuit le communiqué, présente, « en cette douloureuse circonstance, ses sincères condoléances aux familles des victimes et exprime ses vœux de prompt rétablissement aux blessés« .

Pour rappel, des partis politiques et des organisations de la société civile ont organisé, jeudi, des manifestations dans plusieurs villes du Tchad contre la prolongation de la durée de la transition par la junte au pouvoir. L’action de protestation a tourné aux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre tchadiennes, causant des morts, des blessés et des arrestations.

AD-300-X-250
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ