29-12-2022-CevitalG-Digital-1000x250-IB
PUBLICITÉ
Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ

Viandes : le gouvernement veut plafonner les prix

Le gouvernement annonce son intention de recourir au plafonnement des prix de la viande blanche. La décision a été annoncée par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, en avançant le souci de « préserver le pouvoir d’achat des citoyens ».
© DR | Viandes blanche

Dans une déclaration à la presse en marge du 48e anniversaire de la création de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), le 26 novembre, il indique que « les nombreuses réunions tenues avec les représentants de la filière des viandes blanches, notamment ceux du Conseil interprofessionnel de la filière avicole, ont débouché sur la décision de plafonner les prix des viandes blanches ».

Selon lui, les prix plafonnés, applicables dans deux semaines, « seront fixés en fonction du coût réel de production, avec des marges bénéficiaires raisonnables que ce soit pour les éleveurs, les détaillants ou au niveau des abattoirs ». Le prix du poulet et de la dinde est devenu inaccessible pour les petites et moyennes bourses depuis plusieurs mois déjà.

Du même pour les œufs, dont le prix dépasse, dans certaines wilaya, le 25 DA/l’unité. Selon le ministre, la production de « ce produit est abondante », mais « la spéculation serait à l’origine de ces prix exorbitants ». Ce faisant, il affirme que « les mesures nécessaires prises   porteraient leurs fruits dans les plus brefs délais au profit des   consommateurs ».

Le ministre évoque aussi « la hausse injustifiable des prix des viandes rouges », soulignant que des procédures « seront prises contre tout éleveur qui augmente considérablement les prix ». Selon lui, le « prétexte de la hausse de l’aliment de bétail, disponible à des prix codifiés à l’instar du son, en plus du soutien de l’Etat aux agriculteurs pour diversifier la production », ne tient pas la route. « Ces prix nuiront à la filière », explique-t-il.

S’exprimant à ce sujet sur le plateau d’une chaîne web, le président de l’association de protection des consommateurs, Mustapha Zebdi a dénoncé la hausse vertigineuse des prix de la viande rouge, devenue un lux. Ce dernier plaide même pour la levée des « subventions de l’aliment de bétail » comme mesure de sanction contre les responsables de cette situation.

Cevital 300 X 250 copie
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
AD-300-X-600
PUBLICITÉ
AD-1000-X-250-Final
PUBLICITÉ
AD-300-X-250
PUBLICITÉ