Bannière web 1000x250
PUBLICITÉ
Bannière web 300x250
PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky, invité surprise au sommet arabe de Djeddah

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky est arrivé, ce vendredi à Djeddah (Arabie Saoudite) pour assister aux travaux de la ligue arabe au niveau du sommet, sur invitation du prince héritier, Mohamed Ben Salmane (MBS). Le dirigeant ukrainien a même prononcé un discours devant les dirigeants arabes présents.
© Saudi Press Agency (SPA)| Volodymyr Zelensky reçu par le prince héritier, Mohamed Ben Salmane au sommet arabe à Djeddah.

Alors que son pays est décimé par une guerre qui l’oppose à son puissant voisin la Russie depuis le 24 février 2022, le président ukrainien continue de sillonner le monde pour chercher davantage de soutien diplomatique et militaire pour son pays en vue d’une contre offensive contre les forces russes. Zelensky a affirmé dans une déclaration au sommet que « malheureusement certains pays dans le monde et ici, parmi vous, ferment les yeux sur ces prisons et annexions illégales ». Il a ainsi appelé les dirigeants de la région à  » jeter un regard honnête » sur la guerre.

Le chef de l’État ukrainien a, par ailleurs, remercié Mohamed Ben Salmane pour « son soutien à l’intégrité du territoriale et à la souveraineté de l’Ukraine ». Il a également invité Mohamed Ben Salmane, dont le pays a coordonné sa politique pétrolière avec la Russie, à se rendre en Ukraine.

Zelensky aura fort à faire pour convaincre les dirigeants arabes de soutenir la cause de son pays, étant donné qu’une partie des pays arabes ont adopté une position de neutralité dans le conflit qui oppose l’Ukraine à la Russie. Ainsi, un pays comme les Émirats arabes unis, dont les relations avec les pays occidentaux n’est plus à démontrer accueille plusieurs oligarques russes, alors qu’ils font l’objet de sanctions occidentales.

L’Algérie qui est un allié historique de la Russie, s’est abstenue de voter à l’ONU l’invasion du territoire ukrainien par l’armée russe. La Syrie, qui vient de réintger la ligue arabe, fait partie des cinq pays ayant voté contre la résolution des nations unies. De son côté, l’Arabie Saoudite, puissant pays du monde arabe, a adopté une position neutre à l’égard de ce conflit.

 

 

 

AD-300-X-250